Issu du graffiti, le binôme The Intruders a trouvé dans le hacking urbain et le détournement publicitaire de nouveaux médiums. Armés de clefs de fortune, ils pillent les panneaux JC Decaux pour se procurer des affiches qu’ils peignent puis remettent à leur place.

Chaque affiche est une peinture unique. The Intruders ont balancé ces derniers temps une nouvelle série d’affiches sur fonds de présidentielles et de mal bouffe. Deux thèmes qu’ils jugent proches.

Voici ce qu’ils en disent :

« Les grandes enseignes de l’agro alimentaire et les politiques ont cela en commun qu’elles ont chacune à leurs manières concentré tous leurs efforts sur le marketing, le clientélisme, le traffic d’influences. Tout le monde le sait et c’est un secret de polichinelle que c’est pourri. Mais on continue tous à aller dans des fastfoods, à consommer des produits empoisonnés, et côté politique à les invoquer ou y faire références.  Agro alimentaire et politique sont liés. Il y a des corrélations. Ils suffit de voir le lobbying de ces mêmes marques au niveau de la communauté européenne et des députés européens pour se rendre compte de la porosité entre les deux mondes. »

The-Intruders-Hacking-Pub-netfeeders

The-Intruders-Hacking:netfeeders

The-Intruders-Hacking-netfeeders

 

 

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.