netfeeders-journaliste-blss-loi-anti-travailDans la journe de jeudi dernier, jeudi 26 mai 2016, en marge de la manifestation anti-loi travail El-Komry, Paris, Cours de Vincennes, un journaliste a t grivement blss par une grenade dite de « dsencerclement », lanc par un policier sur la foule. Les « bavures » s’additionnent et rvlent en creux une solidarit forte des institutions policires, mdiatiques, politiques et gouvernementales pour touffer le systmatique recours la violence des forces de l’ordre. Plus qu’un maintien de l’ordre, la police drive vers une militarisation.

Lors d’un rassemblement en marge de la manifestation anti-travail, un groupe de personnes a fait face une quipe de policiers de la compagnie de scurisation et d’intervention dite CSI. L’quipe de policiers masss derrire leurs boucliers avancent vive allure avant que l’un d’entre eux ne dcide de lancer une grenade en direction d’un petit attroupement de personnes situ trois, quatre mtres maximum. Les policiers se rfugient alors dans une rsidence proche mais un quelqu’unest touch par la grenade. Grivement touch la tempe, celui-ci tombe, la tte ensanglante. L’homme est journaliste indpendant. Il est venu couvrir les vnements et prendre quelques photos. L’vnement est film par plusieurs personnes et post sur Periscope. La premire vido est complte par une seconde vido qui ne laisse aucune ambigut sur ce qui s’est pass.

Les journalistes et manifestants ne peuvent porter des casques durant les manifestations et se protger des assauts de la police et des compagnies de CRS. En effet, le port du casque n’est pas autoris et les manifestants ou journalistes portant un casque s’en voient dlester par les autorits qui excutent ici unordre en provenance directe du gouvernement.

Le jeune photographe indpendant, Romain D, g de 28 ans, a t pris en charge par les pompiers avant d’tre vacu vers l’hpital de la Piti-Salptrire dans le XIII e arrondissement. Il souffrirait d’un enfoncement de la boite crnienne qui aurait occasionn des blessures internes. Il aurait t opr dans la nuit et se trouverait actuellement dans un tat de sdation. Son tat est critique et s’il venait se rtablir, il pourrait souffrir de squelles.

Il y a eu un bless grave lors de la manifestation dhier Paris, par une grenade de dsencerclement ayant explos proximit de la tte. Il ne sagirait pas dun manifestant mais dun photographe indpendant.

 

 

 

-

Depuis le dbut des manifestations contre la loi travail, ce sont plusieurs centaines d’incidents qui ont t recenss dont 48 ont abouti sur une enqute judiciaire par l’IPG, la police des polices. Parmi lesquelles, celle du jeune photographe Romain. L’enqute diligente par la directrice de l’IPG voque le danger de ces grenades dont l’usage n’est autoris qu’en cas de « ncessit absolue », selon la rglementation.

Il fautmettre en corrlation la violence de la rpression par les forces de l’ordre et le nouvel arsenal qui quipe la police. En mars dernier, le ministre de l’intrieur Bernard Cazeneuve prsentait les nouveaux quipements de la BAC, les brigades anti-criminalits de la police nationale. Dsormais la BAC est munie commel’arme allemande d’unfusil d’assaut HK-G36, capable de tirer 750 balles par minute et d’atteindre sa cible 500 mtres. Ces fusils d’assaut doivent normalement rests dans le coffre. Cela suffira-t-il dissiper l’usage que la BAC pourrait en faire ?

 

 

netfeeders-emeutes-loi-anti-travail

 

 

A propos de l'auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.