mygalo2000 netfeeders

Mygalo a pratiqué le graffiti de manière classique comme orthodoxe pendant quelques années. Durant les années 2000, Mygalo pense arrêter, peut-être par usure. Peut-être aussi parce que l’effort est devenu vain. L’intérêt et le plaisir ne sont plus à la hauteur des risques. Il lui faut se ré-inventer. Du jour au lendemain et de manière instinctive, il peint des squelettes et des yeux qu’il accompagne de slogans à l’humour noir et corrosif. Il se fait alors connaître à travers ses fresques monochromes sur camion notamment. Dans la rue comme dans son atelier, il revendique une peinture directe et instinctive qu’il veut résolument populaire, au sens noble du terme. Dans quelques jours, il présentera une nouvelle exposition qui referme le chapitre de ses squelettes avant qu’il n’embrasse de nouveaux horizons.

L’ironie et le sarcasme sont les armes que MYGALO utilise pour moquer et conjurer les blessures de l’âme. Ses squelettes décharnés en noir et blanc et ses slogans se sont d’abord posés sur les containers des camions parisiens, comme un rempart contre la peur et l’angoisse. Ils se révèlent ainsi comme des doubles de nos vies, comme des révélateurs de notre finitude. Ils sont en quelque sorte des « vanités » et agissent comme telles. Ils nous rappellent tantôt notre faillibilité, tantôt nos questionnements face à notre propre complexité. Ils interrogent aussi sur notre place dans l’ordre des choses et nous la rappellent avec humilité. En quelques traits, MYGALO nous interpelle avec corrosion, dérision et non sans humour, sur le désordre du monde et de nos vies. Il révèle en quelques traits des maux indicibles. Il raconte laconiquement et avec justesse les désenchantements de l’amour et les turpitudes de notre quotidien.

MYGALO présente une nouvelle exposition à l’intitulé crypté « UKTOEGFPKEODR » et révèle un monde interlope entre croquis, dessin, peinture et sculpture. Entre noir et blanc, couleur vives et diaphanes, méthode et désordre, MYGALO nous invite à partager une partie de son travail avant d’en clore le chapitre et de voguer vers d’autres thématiques. Alors conjurons avec lui nos grandes questions existentielles, la mort et autres considérations intempestives avant qu’il ne décide définitivement d’enterrer ses squelettes, de refermer et sceller leurs caveaux à jamais. »

Amine Bouziane

A propos de l'auteur

2 Réponses

  1. dn50 Flange

    Very good website you have here but I was curious
    if you knew of any user discussion forums that cover
    the same topics talked about here? I’d really like to be a part of online community where I can get
    feedback from other knowledgeable individuals that share the same interest.

    If you have any suggestions, please let me know. Thank you!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.